Bierstadt

Pardonnez mes humeurs

Que je ne contrôle pas

Pardonnez mes tristesses

Qui ne découlent pas

Retenez mes sourires

Ils sont là pour vous dire

Que rien n’est de votre faute

Que rien en vain ne m’ôte

Cette détresse dans le cœur

Cette détresse de malheur

 

Toute explosion de joie

Est pour moi un effroi

Car quoi que je possède

Une raison pour remède

Je perds contre moi-même

Ce combat où je sème

Encore plus de peine

Qui m’enivre et me freine

De son poids, m’engloutit

De sa voix m’engourdit

24/03/2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s